Le laiton corrigé

 

Parfois appelé cuivre jaune, le laiton est un alliage de cuivre et de zinc. Suivant l’usage auquel est destiné le laiton, on fait varier sa composition. Cet exercice est issu de la détermination de la composition d’un laiton lors d’un TP. Le principe de cette manipulation est l’attaque sélective du laiton par l’acide chlorhydrique : le zinc est seul à réagir avec les ions H+(aq) de l’acide, le cuivre n’étant pas attaqué.

 

On fait réagir 2,50 g du laiton à analyser avec de l’acide chlorhydrique en excès. On observe un dégagement gazeux que l’on identifie comme étant du dihydrogène, cette réaction transforme également le zinc métal en ions zinc Zn2+(aq).

 

  1. Ecrire l’équation de la réaction. Qui est le réactif limitant ? Justifier. (1pt)
  2. Dans les conditions de l’expérience, le volume molaire est 24 L.mol-1 et l’on recueille 0,26L de dihydrogène.

a-     Calculer la quantité de matière de zinc qui a réagi. (1,5pts)

b-     Calculer les masses respectives de zinc et de cuivre contenues dans l’échantillon. (1,5pts)

  1. En déduire la composition centésimale massique de l’alliage. (1pt)

 

Données : MCu = 63,5 g.mol-1 ; MZn = 65,4 g.mol-1 ;